IADE Inf Anesthésistes

Master IADE : un jeu de dupes !

Les étudiants IADE de la promotion 2012-2014 auront ils un Master ?

4 mars 2014

Le 14 février 2014 s’est tenue, à l’initiative du Ministère de la Santé DGOS, une réunion du comité de suivi de la nouvelle formation d’infirmier anesthésiste.

Nous avons appris à cette occasion que l’arrêté attribuant officiellement le grade master aux IADE n’était pas prêt de voir le jour, sous le prétexte fallacieux que la totalité des centres de formations d’infirmier anesthésiste ne sont toujours pas conventionnés à leur université de rattachement, du fait de l’Université.

Or ce n’est pas pour demain, car pour l’instant seuls 8 centres ont signé une convention, 7 sont en cours de signature, et 13 non encore rien en vue !

Pourtant, la reconnaissance au grade licence du diplôme d’état d’infirmier en soins généraux n’a curieusement pas subi la même exigence ?

La seule revendication du mouvement IADE de 2010 qui était entérinée, se trouve remise en cause. De toute évidence, nous nous retrouvons une fois de plus bernés !

Intervention au CSFPH du 18 février 2014

Le 18 février dernier, au Conseil Supérieur de la Fonction Publique Hospitalière (CSFPH), la Fédération Santé Social CFE CGC a dénoncé la situation inacceptable concernant le Master I.A.D.E.

Le principe du Master n’est pas remis en cause en tant que tel mais en pratique la promotion 2012-2014 peut s’inquiéter. L’arrêté du 23 juillet 2012 relatif à la formation conduisant au diplôme d’Etat d’infirmier anesthésiste est bien appliqué depuis la rentrée de cette promotion qui suit un programme Master, mais tout est bloqué par l’attente de conventions régionales.

La CFE CGC demande à Mme la Ministre de l’enseignement supérieur, aux Directeurs d’Agences Régionales de Santé (A.R.S) et aux conseillers régionaux de débloquer ces conventionnements.

L’administration nous a répondu que pour le Ministère de l’Enseignement Supérieur, "le pré-requis du conventionnement est la garantie d’une réelle participation des universités avec des enseignants chercheurs. Pour eux c’est seulement à partir du conventionnement que l’universitarisation a du sens. Le principe d’octroi du grade Master ne se trouve pas remis en cause. Par contre cela pose le problème de l’attribution concrète du grade Master à la première diplomation."

Donc auront symboliquement droit à un Master, mais en pratique ils n’auront aucun justificatif ! De qui se moque t-on ?

Pour mémoire, la reconnaissance Licence du DE infirmier a fait l’objet d’un texte de 2009 pour une première promotion 2009/2012, et la dernière convention a été signée en Pays de Loire en juin 2012, à la veille de la sortie de la première promotion !

En parallèle, la profession I.A.D.E. attend toujours une véritable reconnaissance de ses compétences par une grille salariale de niveau BAC+5, et non la "sous-catégorie A" attribuée à l’ensemble de la filière infirmière.

Partager l'info



 


toute l’Actualité