Référentiel formation, VAE et réingénierie du diplôme

Nouveau programme : analyse du "référentiel de formation IDE" du ministère

En prévision du nouveau programme des études d’infirmières, analyse et présentation du "référentiel de formation" infirmier rejeté par la profession le 11 décembre. Le tableau synthétique (deux pages, en téléchargement) illustre bien les problèmes soulevés par ce document de la DHOS (Le summum de la caricature est atteint au 3ème semestre : pas une heure de cours magistral en 20 semaines !)

6 juillet 2009

Le 11 décembre 2008 restera une grande date pour la reconnaissance de notre profession !

Le réferentiel de formation IDE rédigé par la DHOS (Direction de l’Hospitalisation et de l’Organisation des Soins) et proposé lors de la réunion de validation du "groupe réingéniérie" n’a pas été validé : c’est un rejet massif, car sur 22 organisations, seule la CFDT (qui est pour la réduction de la durée de formation infirmière et pour la suppression du module de 70 h de la VAE des AS) souhaitait valider le document en l’état !

Même la représentante de l’institution AP-HP a refusé de valider un document incomplet, qui n’abordait même pas les conditions de l’évaluation de la formation.

Le CEFIEC a lui aussi refusé de valider un document profondément remanié (en douce) depuis la dernière réunion du "groupe de production" !

Le ministère va donc devoir revoir sa copie !

Pour une analyse de la version 2 du 3 février 2009 :lire l’article.

C’est la première fois que la profession infirmière est en mesure d’agir de manière unitaire pour refuser un texte que le ministère souhaitait lui imposer. Ce référentiel doit servir à bâtir le nouveau programme de formation des études d’infirmières en vigueur pour la rentrée de septembre 2009 : un programme dure environ 15 ans, donc pas question d’accepter n’importe quoi, ni de rater la réforme LMD pour l’intégration universitaire.

Le référentiel de formation IDE n’a pas été adopté car :
- l’aspect évaluation n’a pratiquement pas été traité, on ne sait pas qui évalue quoi et comment ! Le dispositif d’évaluation des compétences est à construire.
- le document présenté le 11 décembre a été modifié unilatéralement par l’administration depuis la dernière réunion de production. Ce genre de passage en force est inadmissible.
- ce référentiel est incohérent, et construit dans la conception d’une licence professionnelle. On nous souhaitons une licence générale, qui peut tout autant être professionnalisante.

Même la répartition des stages est à revoir, car incompatible avec l’organisation de nombreux IFSI : deux semestres de 20 semaines devraient ainsi comporter 16 semaines de stage ! C’est tout simplement impossible pour les IFSI qui partagent leur promotion en deux (une moitié en stage pendant que l’autre est en IFSI) afin de ne pas surcharger les lieux de stage pour avoir un bon tutorat. Le simple bon sens veut qu’il ne peut donc y avoir plus de 10 semaines de stage par semestre de 20 semaines.

Enfin, base du système universitaire, les crédits ECTS sont très mal répartis dans le projet de la DHOS. Alors qu’une licence correspond à un total de 180 ECTS :
- l’Unité d’enseignement UE 4.2 : Soins relationnels ne donnerait droit qu’à 3 ECTS sur 180... alors que toutes les enquêtes d’opinion montre que c’est un élément privilégié du soin pour les patients
- l’Unité d’enseignement UE 4.4 : Soins éducatifs et préventifs ne donnerait droit qu’à 2 ECTS sur 180... alors que les "soins de santé primaire" sont un art infirmier privilégié dans la majorité des pays
- l’Unité d’enseignement UE 4.5 : Soins palliatifs ne donnerait droit qu’à 2 ECTS sur 180... alors que cela correspond une "grande cause nationale" et une priorité gouvernementale

**************************************************

La formation sera organisée selon 6 grands modules :
- module 1 : sciences humaines, sociales et droit (avec 3 unités d’enseignements UE)
- module 2 : sciences biologiques et médicales (avec 6 unités d’enseignements UE)
- module 3 : sciences et techniques infirmières, fondements et méthodes (avec 6 unités d’enseignements UE)
- module 4 : sciences et techniques infirmières, interventions (avec 6 unités d’enseignements UE)
- module 5 : posture professionnelle infirmière (avec 2 unités d’enseignements UE)
- module 6 : méthodes de travail (avec 2 unités d’enseignements UE)

Les deux premiers modules correspondent donc à des savoirs déjà « universitarisés » (souvent enseignés par des universitaires), les deux suivants à des savoirs « cœur de métier ».

Le module 5 relève du « cœur de métier », avec deux unités d’enseignements :
- UE 5.1 intégration des savoirs et posture professionnelle (avec 50 heures de TD et 50 heures de travail personnel par semestre)
- UE 5.2 les stages professionnels, répartis sur les 6 semestres

Le module 6 correspond à de l’enseignement universitaire, avec deux unités d’enseignements :
- UE 6.1 méthodes de travail et technologies de l’information et de la communication TIC (avec 25 heures de TD et 50 heures de travail personnel par semestre la première année)
- UE 6.2 anglais (avec 25 heures de TD et 50 heures de travail personnel par semestre la première année) puis cela bascule dans le grand guignolesque au 3ème semestre avec 5 heures de TD et 70 heures de travail personnel, et un nouveau rythme pour les trois derniers semestres (avec 20 heures de TD et 55 heures de travail personnel par semestre) comprenne qui pourra !

Au total, les unités d’enseignements des six semestres correspondent à :
- 490 heures de cours magistral (15 % des 3.000 heures)
- 1.250 heures de TD (42 % des 3.000 heures)
- 1.260 heures de travail personnel (temps virtuel estimé) (42 % des 3.000 heures)

Il y a de grands débats pédagogiques sur la juste répartition entre la durée des cours magistraux et celle des travaux dirigés, nous laisserons donc aux experts de trouver la juste mesure. Mais toutes choses égales par ailleurs, le curseur doit être placé sensiblement au même endroit dans un même référentiel. Or celui des infirmières est totalement déséquilibré. Il suffit de comparer les deux premiers modules aux deux suivants :

Module 1 : sciences humaines, sociales et droit (déjà universitaire)
- 140 heures de cours magistral (43 % des 325 heures)
- 85 heures de TD (26 % des 325 heures)
- 100 heures de travail personnel (temps virtuel estimé) (30 % des 325 heures)

Module 2 : sciences biologiques et médicales (déjà universitaire)
- 270 heures de cours magistral (51 % des 525 heures)
- 150 heures de TD (28 % des 525 heures)
- 105 heures de travail personnel (temps virtuel estimé) (20 % des 525 heures)

Module 3 : sciences et techniques infirmières, fondements et méthodes (cœur de métier)
- 50 heures de cours magistral (11 % des 440 heures)
- 265 heures de TD (60 % des 440 heures)
- 125 heures de travail personnel (temps virtuel estimé) (28 % des 440 heures)

Module 4 : sciences et techniques infirmières, interventions (cœur de métier)
- 30 heures de cours magistral (6 % des 460 heures)
- 295 heures de TD (64 % des 460 heures)
- 135 heures de travail personnel (temps virtuel estimé) (29 % des 460 heures)

Donc en résumé :
- le temps du cours magistral varie de 1 à 5 entre les modules « universitarisés » et les modules « cœur de métier »
- le temps des travaux pratiques varie de 1 à 2 entre les modules « universitarisés » et les modules « cœur de métier »
- le temps des travaux personnels (temps virtuel estimé) est légèrement inférieur dans les modules « universitarisés »

Le summum de la caricature est atteint au 3ème semestre : pas une heure de cours magistral en 20 semaines !

Voudrait-on nous faire croire que nous sommes des techniciennes spécialisées nécessitant une licence professionnelle ?

*************************************************

Après cette vision globale, on peut voir de manière plus précise, au travers de quelques unités d’enseignements :
- qu’au vu des éléments de contenu, il est absolument inadmissible ne n’accorder aucune heure de cours magistral pour des unités d’enseignement comme « soins relationnels », « soins thérapeutiques », « soins éducatifs et préventifs » ou « soins palliatifs »,
- qu’il est inconcevable, dans une logique tant professionnelle qu’universitaire, de ne pas valider par un écrit des unités d’enseignement aussi fondamentales !

Unité d’enseignement UE 4.2 : Soins relationnels
- CM : 0 heures
- TD : 60 heures
- TP : 15 heures

Objectifs :
- Communiquer et conduire une relation dans un contexte de soins
- Créer une relation de confiance avec une personne ou un groupe dans une situation de soins
- Conduire une relation d’aide thérapeutique
- Argumenter les fondements de l’alliance thérapeutique avec une personne

Eléments de contenu :
- Les concepts de relation, communication, négociation, médiation,
- Les entretiens infirmiers
- La relation d’aide (écoute, attitudes, techniques,...)
- La relation d’aide thérapeutique (entretien infirmier en santé mentale, ...)
- L’alliance thérapeutique (attentes, besoins, désirs, demande de soin...)
- Les réactions comportementales et ses mécanismes d’apparition (signes cliniques verbaux et non verbaux, ...)
- La relation adaptée à des situations spécifique (crise, de détresse, deuil, conflits, violence,...)
- La gestion du stress professionnel, la maitrise des émotions
- Le toucher dans les soins et dans la relation thérapeutique

Mode d’évaluation : Epreuve orale : Etude d’une situation clinique présentant les réactions d’une personne à un problème de santé, et argumentation à l’oral de l’analyse de la situation relationnelle.

**********************************************************

Unité d’enseignement UE 4-3 : Soins thérapeutiques et contribution au diagnostic médical
- CM : 0 heures
- TD : 70 heures
- TP : 30 heures

Objectifs :
- Mettre en œuvre des thérapeutiques et des actes à visée diagnostique conformes aux bonnes pratiques
- Assurer la surveillance et le suivi thérapeutique en respectant les protocoles

Eléments de contenu :
- Principes et règles de préparation, réalisation et surveillance des soins, actes et activités autorisés par la législation.
- Préparation de thérapeutiques médicales
- Réalisation d’actes contribuant au traitement ou au diagnostic
- Prescription infirmière : vaccination anti grippale et dispositifs médicaux

Mode d’évaluation : A évaluer en situation simulée en institut de formation
-  calculs de doses appliqués
-  seringues auto pulsées
-  pose et manipulation de sondes
-  Contrôles pré-transfusionnels
-  Injections dans des chambres implantables

A évaluer en stage
-  perfusion - injections - pansements - soins et surveillance pré et post opératoires - prélèvements - mesure des paramètres vitaux- Administration de thérapeutiques médicamenteuses- surveillance pré et post opératoires
-  Pansements complexes
-  Mise en œuvre de la surveillance

**********************************************************

UE 4-1 : Soins de confort et de bien être- CM : 0 heures
- TD : 60 heures
- TP : 15 heures

Eléments de contenu :
- Les concepts de bien-être selon les contextes et les cultures
- Principes de base et valeurs des soins infirmiers (autonomie, dépendance, secret professionnel...)
- Bonnes pratiques et sécurité dans les soins
- Besoins fondamentaux de la personne
- Hygiène générale et hygiène des mains
- Soins quotidiens confort et bien être
- Aide à la prise de médicaments
- Hygiène et équilibre alimentaire
- Prévention escarres
- Ergonomie dans les soins

Mode d’évaluation : En situation de soin en stage

*****************************************************

Unité d’enseignement UE 3.3 : Traitement et transmission de données
- CM : 0 heures
- TD : 30 heures
- TP : 20 heures

Eléments de contenu :
- Les concepts (interdisciplinarité, pluridisciplinarité, transdisciplinarité, traçabilité, sécurité...)
- Le dossier de soins (dossier patient, dossier infirmier, dossier papier, dossier informatisé...)
- La nature, typologie et méthodes de transmissions écrites et orales
- Le résumé de soins infirmiers dans la pluri professionnalité
- Les outils de transmission visant à la continuité des soins (fiches de liaison...)
- Les différentes réunions professionnelles et la transmission des données en équipe pluri professionnelle
- La législation et la réglementation en matière d’information et de communication (transmission de données personnelles, confidentialité, secret professionnel, secret partagé...)

Mode d’évaluation : L’étudiant présente oralement les conclusions d’une démarche clinique et réalise une synthèse écrite qu’il transfère dans les outils de gestion de l’information

****************************************************

Nous avons aussi constaté de nombreux problèmes de méthodologie, avec des documents modifiés entre deux réunions, et des notions originales, telle l’histoire "des compétences transférables d’un diplôme à l’autre « sous condition » d’avoir validé les compétences spécifiques." lire l’article.

Globalement, les travaux des groupes de "ré-ingéniérie" des diplômes partent en vrille, avec les kinés qui ont claqué la porte le 27 novembre lire l’article, et les organisations infirmières qui dénoncent la méthodologie le 5 décembre dans une letre commune à 20 organisations lire l’article.

Document(s) joint(s) à l'article

Unités d’enseignement (19.6 ko)

Partager l'info



 


toute l’Actualité