Santé publique

Pensez-vous refuser le vaccin H1N1 ?

8 septembre 2009

Le virus H5N1, responsable de la grippe aviaire, possédait une virulence très élevée (le taux de mortalité a atteint 60 %) couplée à une contagiosité chez les humains très faible (quelques milliers de cas sur l’ensemble de la planète). Le H1N1 est pratiquement l’inverse : il est très contagieux mais faiblement agressif : en France, selon le bulletin INVS du 25.08.09, 2 décès de malades atteints de maladies chroniques graves et porteurs du virus A (H1N1), et 11 cas graves contre environ 2.000 morts français de la grippe saisonnière par an !

1/3 des infirmières de NHS (National Health Service) en Grande Bretagne, faisant état d’inquiétudes concernant le lien du vaccin avec le Syndrome de Guillain-Barre et des désordres neurologiques, refusent de se faire vacciner contre le H1N1. De même que la moitié des infirmières de Hong Kong, qui ont pourtant connues la pandémie de SRAS (détails dans l’article http://www.syndicat-infirmier.com/V...).

Injecter 94 millions de doses d’un produit sur lequel nous n’avons aucun recul peut poser un problème de santé publique, et il est de notre devoir d’infirmières d’informer correctement la population, pour que chacun prenne sa décision en toute connaissance de cause, par un consentement libre et éclairé, et non par une campagne de publicité et des discours alarmistes.

Nous estimons nécessaire de se faire vacciner contre la grippe saisonnière, mais nous souhaitons connaitre les intentions des infirmières de France vis à vis de leur propre vaccination contre la grippe H1N1. Aussi, nous vous invitons à lire l’article ci-dessous, qui fait la synthèse des informations de l’OMS, de l’INVS et de la HAS sur ce vaccin H1N1.

Nous vous demandons ensuite de bien vouloir nous indiquer au mail snpicfecgc@ yahoo.fr si :

1) vous souhaitez vous faire vacciner par le vaccin H1N1,

2) vous pensez refuser,

3) vous n’avez pas encore pris votre décision

Les premiers résultats de ce questionnaire ont été publiés sur notre site le 8 septembre, mais vous pouvez toujours voter, nous continuons à collecter les réponses.

Partager l'info



 


toute l’Actualité