Actions du Lobby infirmier

Vaccination H1N1 : les infirmières font "bouger les lignes" !

Le SNPI CFE-CGC a pris ses responsabilités en posant le problème du bénéfice/risque de la vaccination H1N1. Nous constatons que d’autres voix s’élèvent concernant le problème de l’adjuvant de ce vaccin.

19 octobre 2009

Selon une dépêche APM de ce jour, le Comité technique des vaccinations (CTV) souhaiterait pouvoir disposer d’un vaccin sans adjuvant contre la grippe A(H1N1) pour certaines catégories de personnes, a-t-on appris lundi auprès de son président, .

Sachant qu’il pourrait exister "un risque théorique" que les adjuvants puissent provoquer l’apparition de maladies auto-immunes, le CTV souhaiterait que certaines personnes puissent bénéficier de vaccins contre la grippe A(H1N1) sans adjuvant, note le Pr Daniel Floret, président du CTV. Ces personnes sont les nourrissons -au système immunitaire immature-, les femmes enceintes, qui ont un système immunitaire modifié, et les patients souffrant de pathologies auto-immunes.

Concernant l’avis du Haut conseil de la santé publique (HCSP) attendu sur les populations à vacciner en priorité, le Pr Floret précise qu’il sera rendu lundi 7 septembre, à partir de propositions du CTV qui lui seront formulées jeudi.

Plus de détails : - Grippe H1N1 : bilan à mi-octobre
- Vaccin H1N1 : où est la notice ?
- Vaccination H1N1 : refusée par 1 médecin sur 2 !
- H1N1 : immunité juridique des laboratoires !
- Grippe H1N1 : questions réponses
- Grippe H1N1 : halte à la désinformation !
- Vaccin H1N1 : Résultats de la consultation auprès des infirmières de France
- Grippe H1N1 : ce qu’il faut savoir !
- Vaccin H1N1 : la circulaire Hortefeux est inacceptable !
- Mon employeur peut-il m’obliger à me vacciner contre la grippe H1N1 ?
- Vaccination H1N1 : "consentement éclairé" indispensable !
- Vaccination H1N1 : méfiance des infirmières
- Vaccination antigrippale par les IDE sans prescription médicale
- Vaccination H1N1 : refus des infirmières anglaises

Couverture médiatique :

- reportages sur FR3, France.info, RMC, BFM TV,...

http://www.20minutes.fr/article/345...

http://www.lepoint.fr/actualites-so...

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2...

http://www.sudouest.com/accueil/act...

http://www.lematin.ch/flash-info/gr...

http://www.humanite.fr/2009-09-02_S...

http://www.humanite.fr/2009-09-07_S...

http://www.rmc.fr/edito/info/88139/...

http://www.lejdd.fr/Societe/Sante/D...

http://www.ladepeche.fr/article/200...

http://www.estrepublicain.fr/une/ed...

http://www.gazette-sante-social.fr/...

http://tempsreel.nouvelobs.com/depe...

http://www.ushuaia.com/ushuaia-terr...

http://www.tv5.org/cms/chaine-franc...

http://actualite.aol.fr/actualite-s...

http://fr.buzz.yahoo.com/article/1 :...

http://www.soignants.com/sn/news/ar...

http://news.fr.msn.com/sante/articl...

http://www.google.com/hostednews/af...

http://www.vedura.fr/actualite/5662...

Le Comité Technique des Vaccinations (CTV), a été créé par "l’Arrêté du 12 novembre 1997", auprès du Conseil supérieur d’hygiène publique de France, section des maladies transmissibles.

Les missions du comité technique des vaccinations sont les suivantes :
- il suit les évolutions et les perspectives nouvelles en matière de vaccins ;
- il élabore la stratégie vaccinale en fonction des données épidémiologiques et d’études sur le rapport bénéfice-risque et le rapport coût-efficacité des mesures envisagées ;
- il propose les adaptations en matière de recommandations et d’obligations vaccinales, ainsi que la mise à jour du calendrier vaccinal.

La présidence du comité technique des vaccinations est assurée par le président de la section des maladies transmissibles du Conseil supérieur d’hygiène publique de France, ou, en cas d’empêchement du président, par un membre de cette section désigné par ce dernier.

Il est composé de huit personnalités scientifiques désignées en raison de leur compétence dont
- un médecin infectiologue
- un médecin pédiatre
- deux microbiologistes
- un immunologiste
- un médecin de santé publique
- un économiste de la santé
- le directeur du Centre national de référence des vaccinations ou son représentant

Et à titre consultatif :
- du directeur général de l’Agence du médicament ou son représentant
- du directeur du Réseau national de santé publique ou son représentant
- du directeur de la Direction de la sécurité sociale ou son représentant

Partager l'info



 


toute l’Actualité