Référentiel formation, VAE et réingénierie du diplôme

RĂ©fĂ©rentiel de compĂ©tence IDE : derniers dĂ©lires de la DHOS !

Dans la sĂ©rie "les Perles du Bureau P", la DHOS nous invente un nouveau concept, sur l’air de "tout va tres bien Madame la Marquise" !

15 décembre 2008

Les travaux des groupes de "rĂ©-ingĂ©niĂ©rie" des diplĂ´mes partent en vrille, avec les kinĂ©s qui ont claquĂ© la porte le 27 novembre lire l’article, et les organisations infirmières qui dĂ©noncent la mĂ©thodologie le 5 dĂ©cembre dans une letre commune Ă  20 organisations lire l’article.

Mais le Bureau P reste "droit dans ses bottes" et nous a inventĂ© un nouveau concept Ă  l’occasion de la rĂ©union interprofessionnelle du 21 novembre : nous pensions qu’une compĂ©tence Ă©tait soit spĂ©cifique, soit commune. Mais les esprits supĂ©rieurs du ministère ont inventĂ© la compĂ©tence transgĂ©nique : "D’autres compĂ©tences pourraient ĂŞtre transfĂ©rables d’un diplĂ´me Ă  l’autre « sous condition » d’avoir validĂ© les compĂ©tences spĂ©cifiques."

Tel Coluche avec le linge "plus blanc que blanc", notre technostructure imagine une compĂ©tence spĂ©cifique Ă  une profession, qui devient commune par le seul fait d’avoir validĂ© d’autres compĂ©tences spĂ©cifiques !

Vous n’avez pas tout compris ? Nous non plus, mais c’est normal, pour l’instant nous ne sommes qu’Ă  bac + 2, avec une vague licence pro Ă  l’horizon ! C’est pourquoi nous citons ci-dessous nos grands penseurs. Car la suite n’est pas triste non plus : "Ce pourrait par exemple ĂŞtre le cas de la compĂ©tence « formation » dont on pourrait considĂ©rer qu’elle pourrait ĂŞtre mise en Ĺ“uvre Ă  partir du moment oĂą les compĂ©tences et les savoirs « cĹ“ur de mĂ©tier » auront Ă©tĂ© acquis". Après le nouveau concept, la DHOS dĂ©couvre une nouvelle compĂ©tence, la "compĂ©tence formation" !

********************************************************

Extrait du Compte-rendu de la rĂ©union interprofessionnelle du 21 novembre 2008 "Identification des passerelles possibles entre diplĂ´mes paramĂ©dicaux " rĂ©digĂ© par la DHOS (Direction du Ministère de la SantĂ©) :

"Présentation et discussion de la méthode proposée"

"Le contenu des diplĂ´mes est dĂ©fini par le rĂ©fĂ©rentiel de compĂ©tences. A l’examen, il apparaĂ®t que chaque rĂ©fĂ©rentiel comporte :
- des compĂ©tences « cĹ“ur de mĂ©tier » qui sont spĂ©cifiques Ă  chaque profession,
- des compĂ©tences pouvant faire l’objet d’une rĂ©flexion dans la perspective de la crĂ©ation de passerelles entre diplĂ´mes.

La question est de savoir si ces compĂ©tences sont effectivement communes entre deux ou plusieurs mĂ©tiers. Cette question peut se traduire ainsi : telle compĂ©tence est-elle transfĂ©rable d’un mĂ©tier Ă  l’autre pour un professionnel qui souhaite changer de mĂ©tier ?

La proposition est de ne pas aborder la question des formations, l’ensemble des groupes n’ayant pas atteint un stade de finalisation des travaux suffisamment avancĂ© sur ce point.

Les principes mĂ©thodologiques pour travailler sur les Ă©ventuelles passerelles sont les suivants :
- Les passerelles se situent dans le cadre de la rĂ©glementation actuelle et ne changent pas l’obligation de dĂ©tenir l’intĂ©gralitĂ© du diplĂ´me pour exercer un mĂ©tier donnĂ© (lorsqu’une telle obligation existe),
- Les compĂ©tences « cĹ“ur de mĂ©tier », spĂ©cifiques Ă  chaque profession, ne sont pas transfĂ©rables,
- Certaines compĂ©tences pourraient ĂŞtre communes d’un mĂ©tier Ă  l’autre, d’un diplĂ´me Ă  l’autre. Le fait de considĂ©rer une compĂ©tence comme commune a pour effet que lorsqu’on a acquis cette compĂ©tence dans le cadre d’un diplĂ´me X, elle est valable pour un diplĂ´me Y. Le principe est que la personne doit acquĂ©rir les compĂ©tences spĂ©cifiques pour avoir le diplĂ´me et qu’elle n’a pas besoin de revalider la compĂ©tence commune. Ce pourrait ĂŞtre par exemple le cas de la compĂ©tence « communication », dont on pourrait considĂ©rer qu’elle peut ĂŞtre mise en Ĺ“uvre dans diffĂ©rents contextes professionnels une fois acquise,
- D’autres compĂ©tences pourraient ĂŞtre transfĂ©rables d’un diplĂ´me Ă  l’autre « sous condition » d’avoir validĂ© les compĂ©tences spĂ©cifiques. Le principe est que lorsqu’on a acquis cette compĂ©tence dans le cadre d’un diplĂ´me X, elle est valable pour le diplĂ´me Y « sous condition ». La personne devrait en effet acquĂ©rir les compĂ©tences spĂ©cifiques pour avoir le diplĂ´me et la compĂ©tence transfĂ©rable serait validĂ©e Ă  condition que les autres compĂ©tences aient Ă©tĂ© validĂ©es. Ce pourrait par exemple ĂŞtre le cas de la compĂ©tence « formation » dont on pourrait considĂ©rer qu’elle pourrait ĂŞtre mise en Ĺ“uvre Ă  partir du moment oĂą les compĂ©tences et les savoirs « cĹ“ur de mĂ©tier » auront Ă©tĂ© acquis.

Dans tous les cas, la personne doit acquĂ©rir les compĂ©tences spĂ©cifiques pour avoir le diplĂ´me (elle doit valider l’ensemble des compĂ©tences),

Les compĂ©tences communes peuvent se formuler de manière lĂ©gèrement diffĂ©rente d’un diplĂ´me Ă  l’autre. Par exemple, « communiquer » pour les IDE comporte la communication spĂ©cifique aux situations de fin de vie, ce qui n’est pas le cas pour les podologues mais on admet que la compĂ©tence « communiquer » est transfĂ©rable dans diffĂ©rents contextes professionnels avec un temps d’adaptation".

******************************************************

Attention : toute ressemblance avec des Ă©crits rĂ©digĂ©s sous l’emprise de substances hallucinogènes serait une pure coĂŻncidence.

Partager l'info



 


toute l’ActualitĂ©