AP-HP hôpitaux de Paris

Suicide d’un cardiologue à l’HEGP : les manquements de l’APHP pointés par l’IGAS

Nous attendons de voir si l’IGAS va aussi travailler sur les 5 suicides d’infirmiers... ou si leur niveau social n’est pas assez élevé pour motiver les services de la Ministre...

18 septembre 2016
suicide hôpital

L’Inspection générale des affaires sociales (Igas) a pointé cinq manquements dans le traitement du conflit qui a conduit au suicide d’un cardiologue de l’hôpital AP-HP Georges-Pompidou, dans un document révélé le 16.09.16.

Victime de harcèlement de la part de sa hiérarchie, le professeur Jean-Louis Mégnien, 54 ans, s’était défenestré du 7e étage de l’hôpital européen Georges-Pompidou (HEGP) à Paris, le 17 décembre 2015. La ministre de la Santé Marisol Touraine avait saisi en février l’Igas à l’issue d’une enquête menée par la direction de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) qui avait révélé des "dysfonctionnements". Une information judiciaire pour "harcèlement moral" a par ailleurs été ouverte par le parquet de Paris.

Dans un communiqué du 17 septembre, l’association Jean-Louis Mégnien de lutte contre la maltraitance et le harcèlement au sein de l’hôpital public, réclame la publication intégrale du rapport et souhaite demander à Marisol Touraine quelles suites, « notamment disciplinaires », elle entend donner à ce rapport.

La ministre de la santé a annoncé qu’elle demandait à l’AP-HP de mettre en oeuvre « sans délai l’intégralité » des 28 recommandations formulées par l’IGAS « pour améliorer la détection et la prévention des risques psychosociaux, y compris des personnels hospitalo-universitaires ».

En savoir plus sur
- http://www.lemonde.fr/sante/article...
- http://www.lepoint.fr/societe/suici...
- http://www.pourquoidocteur.fr/Artic...
- http://www.leparisien.fr/laparisien...

Partager l'info



 


toute l’Actualité