Santé publique

Bouteilles d’oxygène : consignes de sécurité AFSSAPS

26 septembre 2011

L’AFSSAPS rappelle les principales consignes de sécurité à respecter lors de l’utilisation des bouteilles d’oxygène.

Depuis de nombreuses années, le matériel permettant la dispensation de ce médicament a considérablement évolué : les bouteilles d’oxygène sont maintenant sécurisées, munies de robinets à manodétendeur intégré. Il y a actuellement environ 250.000 bouteilles en circulation.

Les consignes de sécurité sont rappelées régulièrement aux acteurs de santé en poste, elles sont enseignées également aux futurs professionnels, et pourtant des accidents arrivent encore. Il est relativement rare qu’un accident soit dû à une cause unique. La plupart des accidents sont souvent la conséquence d’une addition de faits et/ou de comportements.

Le "modèle de Reason" montre qu’il existe des facteurs dans un système qui se combinent pour arriver à un possible accident, quels que soient les barrières ou verrous mis en place dans le système. Il faut donc rechercher et éliminer ces dysfonctionnements.

De nombreux défauts de qualité sont dus à des chocs lors du stockage et du transport, qui fragilisent les bouteilles et leur robinet, aussi :
- Les bouteilles doivent être protégées de tout risque de choc ou de chute
- Les bouteilles doivent être solidement arrimées de préférence en position verticale dans les véhicules
- Les bouteilles doivent être déplacées sans être traînées ou roulées sur le sol
- Les bouteilles ne doivent pas être soulevées par leur robinet

Pour le réglage du robinet détendeur intégré (les consignes concernent des facteurs favorisant la compression adiabatique et la survenue d’un coup de feu) :
- Ne pas ouvrir la bouteille lorsqu’elle est en position couchée
- Ouvrir progressivement le robinet sans jamais le forcer
- Ne jamais procéder à plusieurs mises en pression successives rapprochées
- Ne jamais ouvrir le débitmètre avant d’ouvrir le robinet (il doit toujours être réglé à 0 L/min au préalable)
- Ne pas ouvrir directement le débitmètre au débit maximal (passage de 0 à 15 L/min en passant par les positions intermédiaires) avant d’ouvrir le robinet
- Vérifier l’absence de fuite ; en cas de fuite, fermer le robinet. Ne jamais utiliser une bouteille présentant un défaut d’étanchéité
- Ne pas fermer le robinet avec un couple excessif (ne pas forcer)

Pendant l’utilisation,
- Ne pas fumer
- Ne pas approcher une flamme
- Ne pas graisser
- Ne pas enduire de corps gras le visage des patients
- Manipuler le matériel avec des mains propres, exemptes de graisse
- Ne jamais se placer face à la sortie du robinet lors de l’ouverture, mais toujours du côté opposé au manodétendeur, derrière la bouteille et en retrait
- Ne jamais exposer le patient au flux gazeux
- Ne pas utiliser de générateur d’aérosol (laque, désodorisant..), de solvant (alcool, essence..) sur le matériel ni à proximité

De plus, en cas de phénomène anormal (étincelles, crépitement), il faut immédiatement, dans la mesure du possible, refermer le robinet de la bouteille.

Partager l'info



 


toute l’Actualité