Référentiel formation, VAE et réingénierie du diplôme

La Fédération Nationale des Podologues quitte le groupe de ré-ingénierie

Après les kinés qui ont claqué la porte le 27 novembre, et 20 organisations infirmières qui ont dénoncé la méthodologie le 5 décembre, c’est au tour des podologues : les travaux des groupes DHOS de "ré-ingéniérie" des diplômes partent en vrille !

18 décembre 2008

La Fédération Nationale des Podologues, seule organisation syndicale représentative des pédicures-podologues, participe depuis 2007 aux travaux de ré-ingénierie du Diplôme d’Etat de pédicure-podologue dans le cadre de la réforme de la formation initiale.

A ce jour, la Fédération constate que l’évolution de ces travaux ne s’appuie que sur l’existant et se limite au diplôme actuel basé sur un programme d’études datant de 1991.

La Fédération conçoit que le travail de ré-ingénierie est indispensable pour fixer le cadre, le contenu et la durée de la formation initiale.

Or depuis 17 ans, la profession a intégré des connaissances et des savoirs faire tels qu’ils nécessitent pour le professionnel d’acquérir et de se voir reconnaître de nouvelles compétences nécessaires à la réalisation des actes et des missions destinés à répondre aux besoins de santé publique.

La FNP regrette que dans le contexte actuel, aucune date précise ne soit donnée pour la mise en place de la réforme de la formation initiale des pédicures-podologues.

Ce constat posé, un travail d’anticipation est indispensable afin de ne pas bloquer la profession pour les vingt années à venir, tant dans la perspective des changements annoncés en matière de santé publique que par rapport aux acquis de la profession au niveau européen.

Pour ce faire, la FNP demande que le groupe de travail sur la ré-ingénierie du diplôme intègre :
- 1. la formation des pédicures-podologues en L1 santé dans le cadre du système européen LMD,
- 2. un travail de transversalité et de passerelles interprofessionnelles avec l’ensemble des professions de santé,
- 3. une réflexion prospective dépassant l’existant afin de valider de nouvelles compétences pour la profession à l’horizon 2020,
- 4. que la FNP soit directement associée à la requalification de la profession au niveau du RNCP.

C’est dans cette perspective que la FNP entend inscrire le travail de ré-ingénierie qui conditionnera l’activité future de la profession et, dans l’attente de cette prise en compte par le Ministère de tutelle, la FNP suspend sa participation au travail sur la ré-ingénierie.

Motion du Bureau National du 12 Décembre 2008

Partager l'info



 


toute l’Actualité