Vaccinations, Grippe H1N1

Grippe H1N1 : ce qu’il faut savoir

3 novembre 2009

- Le virus H1N1 est beaucoup plus contagieux que la grippe classique, avec un "taux d’attaque" qui va de 8% aux USA Ă  17% en Nouvelle CalĂ©donie (du fait du territoire restreint d’une ile),
- mais il est peu virulent : une lĂ©talitĂ© de l’ordre de la grippe saisonnière : Depuis le dĂ©but de l’épidĂ©mie en France 32 dĂ©cès de malades porteurs du virus A (H1N1) 2009 contre 2.000 Ă  6.000 morts par an pour la grippe saisonnière en France (selon la virulence du virus). Ces malades avaient des problèmes de santĂ© antĂ©rieurement.
- La très grande majoritĂ© des formes sont bĂ©nignes, et il y a des formes asymptomatiques.
- Le virus est assez stable : il n’a pas mutĂ© depuis l’Ă©pidĂ©mie mĂ©xicaine d’avril.

La prĂ©vention repose sur des "mesures barrières" :
- lavage des mains
- prĂ©cautions d’hygiène lors de la toux et des eternuements
- port de masques par les malades

Emission du 12 septembre avec le Professeur Bernard DebrĂ© : http://tv.lepost.fr/2009/09/13/1694...

Quels sont les symptĂ´mes de la nouvelle grippe A (H1N1) ? Les symptĂ´mes de la nouvelle grippe A (H1N1) sont les mĂŞmes que ceux de la grippe saisonnière : apparition brutale d’une fièvre supĂ©rieure Ă  38°, courbatures et/ou cĂ©phalĂ©es ou fatigue importantes, et toux ou difficultĂ©s respiratoires.

Quelle est la pĂ©riode d’incubation (dĂ©lai entre la contamination et l’apparition des premiers symptĂ´mes) de la nouvelle grippe A (H1N1) ? Elle est de l’ordre de 48 h, au maximum 7 jours.

Quelle est la pĂ©riode de contagiositĂ© de la nouvelle grippe A (H1N1) ? Elle dĂ©bute quelques heures avant les symptĂ´mes et peut durer 7 jours. En pratique, on peut reprendre ses activitĂ©s normales 48 heures après la disparition de la fièvre.

Quelle est la gravitĂ© de la grippe A (H1N1) ? Les donnĂ©es dont on dispose indiquent qu’il s’agit d’une grippe peu sĂ©vère dans l’ensemble, mais environ 2 Ă  3 patients sur 1 000 dĂ©velopperont une forme grave nĂ©cessitant l’hospitalisation en soins intensifs / rĂ©animation. L’estimation rĂ©elle de la mortalitĂ© est difficile car on ne connaĂ®t pas avec prĂ©cision le nombre de formes mineures n’ayant entraĂ®nĂ© ni de consultation ni de prĂ©lèvement. Elle est comprise, sans doute, entre 1/1 000 et 1/10 000.

Comment expliquer les cas graves ? Dans l’analyse des dĂ©cès, on retrouve le plus souvent (70% des cas) des facteurs de risque connus comme l’existence d’une maladie chronique cardiorespiratoire ou d’un diabète sĂ©vères par exemple. Il apparaĂ®t de plus que l’obĂ©sitĂ© dite morbide et la grossesse sont Ă©galement des facteurs de risque de survenue de formes graves. On recense peu de formes graves chez les sujets âgĂ©s (qui sont dans l’absolu peu atteints par la grippe pandĂ©mique). On distingue le rĂ´le direct de la grippe (pneumonie grippale responsable de syndrome de dĂ©tresse respiratoire) du rĂ´le indirect (dĂ©compensation aiguĂ« d’une maladie prĂ©existante). Le premier est plutĂ´t en cause chez les sujets jeunes sans facteur de risque identifiĂ©. Le deuxième est en cause chez les patients fragilisĂ©s.

Vaccination contre la grippe saisonnière
- possible Ă  partir du 20 septembre
- cadre normal comme les autres annĂ©es
- attention, sur les huit vaccins contre la grippe saisonnière commercialisĂ©s en France, un seul comprend un adjuvant (le MF59C1) : Gripguard du laboratoire Novartis

Vaccination H1N1 des personnes prioritaires

Le HCSP Haut Conseil de la SantĂ© Publique doit dĂ©terminer une liste des catĂ©gories Ă  vacciner en prioritĂ© :
- pathologies chroniques les asthmatiques, les diabĂ©tiques, les insuffisants respiratoires, les immunodĂ©primĂ©s, etc.
- femmes enceintes
- personnels indispensables : soignants, pompiers, policiers, ...

La CPAM adressera aux malades chroniques une lettre avec un bon nominatif à présenter au centre de vaccination de sa ville

Pour plus de dĂ©tails : http://www.syndicat-infirmier.com/-...

Connait-on les effets secondaires du vaccin contre la grippe A (H1N1) 2009 ?

"Les vaccins A (H1N1) 2009 sont trop nouveaux pour que l’on puisse connaĂ®tre exactement leurs effets secondaires. Ce que l’on sait dĂ©jĂ , c’est que les vaccins semblables dĂ©veloppĂ©s contre la grippe aviaire (avec les mĂŞmes adjuvants) provoquent plus souvent des rĂ©actions inflammatoires aiguĂ«s que les vaccins traditionnels contre la grippe saisonnière... Il faut donc s’attendre Ă  une rĂ©action locale Ă  l’endroit de l’injection : douleur (8 personnes sur 10), rougeur et gonflement (1-2 personnes sur 10), par-fois accompagnĂ©es d’une sensation de chaleur ou de dĂ©-mangeaisons pendant 2-3 jours.

Chez certaines personnes, une forte réaction inflammatoire au vaccin provoque de la fièvre (6 personnes sur 100), des frissons, des douleurs dans les muscles ou les articulations, des maux de tête ou de la fatigue. Ces symptômes durent 1-2 jours et disparaissent spontanément. Les réactions allergiques graves à un composant des vaccins sont très rares et surviennent alors dans les minutes ou les heures qui suivent la vaccination.

Certains vaccins contre A (H1N1) 2009 ont été préparés en flacons de 10 doses, pour diminuer le temps de production du vaccin. Pour éviter le risque de contamination du flacon du vaccin, un sel de mercure (thiomersal) a été ajouté en petite quantité. Malgré la toxicité bien connue d’autres sels de mercure à hautes doses, les vaccins distribués par l’OMS dans le monde entier contiennent du thiomersal à cette même faible concentration.

Les vaccins contre la grippe A (H1N1) 2009 étant nouveaux, il n’est pas encore possible d’exclure un risque rare (1 à 10 par million) d’effets indésirables inhabituels ou graves."

Source : lire le texte complet en tĂ©lĂ©chargement sur le site http://www.infectiologie.com/site/g... de la SPILF (SociĂ©tĂ© de Pathologie Infectieuse de Langue Française) et du CMIT (Collège des Universitaires de Maladies Infectieuses et Tropicales).

Plus de dĂ©tails : - Grippe H1N1 : bilan Ă  mi-octobre
- Vaccin H1N1 : oĂą est la notice ?
- Vaccination H1N1 : refusĂ©e par 1 mĂ©decin sur 2 !
- H1N1 : immunitĂ© juridique des laboratoires !
- Grippe H1N1 : questions rĂ©ponses
- Grippe H1N1 : halte Ă  la dĂ©sinformation !
- Vaccin H1N1 : RĂ©sultats de la consultation auprès des infirmières de France
- Grippe H1N1 : ce qu’il faut savoir !
- Vaccin H1N1 : la circulaire Hortefeux est inacceptable !
- Mon employeur peut-il m’obliger Ă  me vacciner contre la grippe H1N1 ?
- Vaccination H1N1 : "consentement Ă©clairĂ©" indispensable !
- Vaccination H1N1 : mĂ©fiance des infirmières
- Vaccination antigrippale par les IDE sans prescription mĂ©dicale
- Vaccination H1N1 : refus des infirmières anglaises

Partager l'info



 


toute l’ActualitĂ©