Vaccinations, Grippe H1N1

Allergies "graves" au vaccin H1N1 de GSK au Canada

Dans un communiqué diffusé lundi soir, l’Institut de veille sanitaire (InVS) a recensé 60 nouveaux cas graves de grippe A(H1N1), depuis le bilan dressé mercredi 18 novembre. "Au total, depuis le début de l’épidémie, 305 personnes ont été hospitalisées" et, parmi elles, "101 sont toujours en réanimation". Le nombre de décès signalés en métropole depuis le début de l’épidémie (cas confirmés et cas probables) s’élève à 57, pour 1,6 millions de cas de grippe H1N1 en France (1.600.000 consultations depuis fin avril). Pour plus de détails voir l’article http://www.lemonde.fr/planete/artic...

28 novembre 2009

Un nombre inhabituel de réaction allergiques "graves" au vaccin avec adjuvant contre le virus H1N1 de la grippe pandémique a été enregistré récemment au Canada où un lot du groupe pharmaceutique GlaxoSmithKline a été rappelé, a indiqué mardi l’Organisation mondiale de la santé.

"Un nombre inhabituel d’allergies graves au vaccin a été enregistré au Canada", a indiqué à l’AFP un porte-parole de l’OMS, Thomas Abraham.

"Les autorités canadiennes ont rappelé un lot de vaccin de GSK" et "mènent les recherches" nécessaires pour établir les causes de ces allergies, a-t-il ajouté sans donner de précision sur le nombre exact de cas graves détectés.

Il a assuré que l’OMS ne recommandait pas dans l’état actuel une attention particulière aux vaccins et ne changeait pas ses recommandations les concernant.

"Nous devons d’abord comprendre ce qui s’est passé au Canada", a insisté le porte-parole.

Source AFP

Sur 6,6 millions de doses de vaccin contre la grippe A (H1N1) administrées au Canada en date du 7 novembre, 36 réactions graves survenues peu après l’administration du vaccin ont été rapportées, indique l’Agence de la santé publique du Canada. À ce jour, les taux de tous les effets secondaires et des effets secondaires graves déclarés correspondent aux taux observés après la vaccination contre la grippe saisonnière, indique l’Agence.

Les effets secondaires graves, précise l’Agence, consistent en des réactions pouvant provoquer une maladie mortelle, l’hospitalisation, l’invalidité ou le décès du malade, comme une réaction allergique grave, une paralysie ou une crise d’épilepsie. Le fait qu’une telle réaction soit signalée ne signifie toutefois pas qu’elle soit causée par le vaccin. Un examen doit être fait afin de déterminer si les événements sont liés ou simplement concomitants.

Plus de détails :
- Vaccination H1N1 des enfants d’âge scolaire
- Grippe H1N1 : situation au 24 novembre 2009
- Grippe H1N1 : Une femme vaccinée perd son bébé
- Vaccin H1N1 sans adjuvant Panenza disponible
- H1N1 : 91 effets indésirables sur 100.000 vaccinations
- Vaccination H1N1 : les soignants en otages
- Guillain-Barré signalé en France après une vaccination H1N1
- Centres de vaccination H1N1 : victoire infirmière !
- Vaccin H1N1 sans adjuvant réservé à l’élite en Allemagne !
- Vaccin H1N1 : où est la notice ?
- H1N1 : immunité juridique des laboratoires !
- Grippe H1N1 : questions réponses
- Grippe H1N1 : halte à la désinformation !
- Vaccin H1N1 : Résultats de la consultation auprès des infirmières de France
- Grippe H1N1 : ce qu’il faut savoir !
- Vaccin H1N1 : la circulaire Hortefeux est inacceptable !
- Mon employeur peut-il m’obliger à me vacciner contre la grippe H1N1 ?
- Vaccination H1N1 : "consentement éclairé" indispensable !
- Vaccination H1N1 : méfiance des infirmières
- Vaccination antigrippale par les IDE sans prescription médicale
- Vaccination H1N1 : refus des infirmières anglaises

Partager l'info



 


toute l’Actualité