Vaccinations, Grippe H1N1

Grippe H1N1 : situation à ce jour

19 décembre 2009

Depuis le début de l’épidémie, sur cinq millions de cas de grippe H1N1 constatés en France, seulement 804 cas graves ont été signalés depuis le début de l’épidémie. Parmi eux, 237 (29%) sont encore hospitalisés en réanimation ou en soins intensifs. Le virus A (H1N1) 2009 est retrouvé dans 54 % de l’ensemble des prélèvements réalisés par le Réseau des Grog. Il représente la quasitotalité des virus grippaux isolés ces dernières semaines.

En France, on a enregistré un total de 150 décès depuis le début de l’épidémie (dont 25 sans facteur de risque connu) alors que la grippe saisonnière fait 6.000 morts par an dans l’indifférence générale. Assez d’infantilisation : la Ministre cherche a faire peur, nous préférons nous en tenir aux données scientifiques, dans une logique citoyenne.

Les enfants de moins de 10 ans peuvent avoir un vaccin sans adjuvant Panenza : le "bénéfice risque" est en faveur de la vaccination. Les autres ne peuvent avoir qu’un vaccin avec adjuvant : s’ils n’ont pas de facteur de risques (insuffisance respiratoire ou cardiaque, maladie chronique, diabète, obésité, etc.) cela relève du libre choix des parents entre les rares complications de la grippe H1N1, et les rares effets secondaires graves d’un vaccin avec adjuvant.

A la date du 13 décembre, environ 3,3 millions de sujets ont été vaccinés :
- Depuis le 21 octobre et jusqu’au 13 décembre 2009, plus de 2,45 millions de doses de vaccin PANDEMRIX ont été administrées, d’abord aux personnels de santé, médico-sociaux et de secours des établissements hospitaliers, à partir du 12 novembre 2009 à certaines catégories de personnes prioritaires dans des centres de vaccination dédiés, puis à partir du 26 novembre dans les établissements scolaires.
- Plus de 850 000 doses du vaccin PANENZA, disponible depuis le 20 novembre 2009, ont été administrées essentiellement aux femmes enceintes et aux jeunes enfants.

Depuis le 21.10.09, l’Afssaps a eu connaissance de 1.236 signalements d’effets indésirables concernant PANDEMRIX dont 101 cas médicalement significatifs. Il s’agit de réactions indésirables dont l’intensité a entrainé une gêne fonctionnelle et/ou une incapacité temporaire telles que syndromes grippaux, fourmillements des extrémités, paralysie oculo-motrice (troubles de l’accommodation, vision double), éruptions cutanées, réactions au point d’injection, fièvre, malaise, fatigue, difficultés respiratoires, douleurs musculaires et articulaires, déséquilibre temporaire de la glycémie d’évolution favorable chez des diabétiques sous insuline et vomissements.

Depuis le 21.10.09, 41 graves ont été signalées. Cette semaine, 12 nouvelles observations graves ont été signalées :

Chez l’adulte :
- 1 choc anaphylactique d’évolution favorable ;
- 1 paralysie faciale ;
- 1 cas de paresthésies (fourmillement au niveau des membres) avec troubles de la sensibilité, peut-être révélateur d’une maladie neurologique sous-jacente, en cours d’investigation.
- 3 cas de paresthésies des extrémités isolés sans autre anomalie neurologique ont été notifiés, portant le nombre total de ces cas à 12 depuis le début de la vaccination. Il s’agit toujours de paresthésies des extrémités, le plus souvent ascendantes, touchant en général, les membres inferieurs puis les membres supérieurs, et dont l’intensité motive la consultation et la réalisation d’investigations neurologiques qui sont toujours normales.
- 1 cas de douleurs et fonte musculaire de l’épaule gauche (syndrome de Parsonage-Turner) ;
- 1 purpura thrombopénique idiopathique (apparition d’ecchymoses avec baisse importante du nombre de plaquettes quelques heures après la vaccination) d’évolution favorable en cours d’investigation.
- 1 cas de zona chez un patient immunodéprimé pour lequel la relation avec le vaccin s’avère peu probable, notamment en raison du court délai d’apparition après la vaccination (quelques heures).

Chez l’enfant :
- 1 crise d’asthme d’évolution favorable chez un enfant asthmatique de 4 ans ;
- 1 cas de paresthésies au niveau du bras vacciné chez un enfant de 13 ans, associées à de la fièvre et un gonflement des ganglions, est en cours d’investigation.

Source officielle sur les effets indésirables du vaccin avec adjuvant http://www.afssaps.fr/

Source mortalité et morbidité : http://www.invs.sante.fr/display/?d...

Sources médicales utiles :
- PRESCRIRE : http://www.prescrire.org/aLaUne/dos...
- Faut-il ou non se faire vacciner contre la grippe ?http://www.atoute.org/n/article134.html
- http://www.i-med.fr/spip.php?article356
- http://www.uniongeneraliste.org/

Situation en Europe :
- les Pays Bas, qui ont acheté 34 millions de doses, pourraient se séparer au final de 19 millions de vaccins.
- En Espagne, une polémique a éclaté la semaine dernière face aux 37 millions de vaccins commandés, quand seuls 10 millions devraient en réalité être utilisés. Les médias mettent aussi l’accent sur la réticence des professionnels de santé à se faire vacciner
- En Italie, 500 000 Italiens ont été vaccinés contre la grippe A (H1N1)
- la Pologne n’a commandé aucune dose de vaccin et dénonce la politique des laboratoires pharmaceutiques. A plusieurs reprises, le ministre de la Santé polonais, médecin, a dénoncé l’inutilité du vaccin.

Plus de détails :
- Vaccination H1N1 des enfants d’âge scolaire
- Allergies "graves" au vaccin H1N1 de GSK au Canada
- Grippe H1N1 : Une femme vaccinée perd son bébé
- Vaccin H1N1 sans adjuvant Panenza disponible
- H1N1 : 91 effets indésirables sur 100.000 vaccinations
- Vaccination H1N1 : les soignants en otages
- Guillain-Barré signalé en France après une vaccination H1N1
- Centres de vaccination H1N1 : victoire infirmière !
- Vaccin H1N1 sans adjuvant réservé à l’élite en Allemagne !
- Vaccin H1N1 : où est la notice ?
- H1N1 : immunité juridique des laboratoires !
- Grippe H1N1 : questions réponses
- Grippe H1N1 : halte à la désinformation !
- Vaccin H1N1 : Résultats de la consultation auprès des infirmières de France
- Grippe H1N1 : ce qu’il faut savoir !
- Vaccin H1N1 : la circulaire Hortefeux est inacceptable !
- Mon employeur peut-il m’obliger à me vacciner contre la grippe H1N1 ?
- Vaccination H1N1 : "consentement éclairé" indispensable !
- Vaccination H1N1 : méfiance des infirmières
- Vaccination antigrippale par les IDE sans prescription médicale
- Vaccination H1N1 : refus des infirmières anglaises

Partager l'info



 


toute l’Actualité